La Guerre Comique

De la Batrachyomachia à la Guerre comique : un cas de burlesque retourné ?

Actualisé le lundi 2 mai 2011

Par Julien Bardot - réalisé dans le cadre du séminaire de Delphine Denis "Réécritures, pastiche et parodie (XVIe - XVIIIe siècles)" - 2009-2010

La littérature burlesque connut une vogue aussi vivace qu’éphémère au milieu du XVIIe siècle. Véritable "Fronde des Lettres", c’est un phénomène littéraire au registre étendu, aussi divers qu’insaisissable, dont le levier est un rapport aux modèles antiques janusien qui porte en germe la Querelle des Anciens et des Modernes. Paru en 1668, la Guerre comique est un texte burlesque anonyme dont le modèle est la Batrachomyomachia  : cette parodie d’épopée qui met aux prises des rats et des grenouilles fut longtemps attribuée à Homère, auteur controversé que renie l’esthétique classique. On verra avec les outils mis au point par Gérard Genette dans Palimpsestes qu’à travers une réécriture très fine de ce texte ancien, l’auteur de la Guerre comique joue sur les deux versants du burlesque et prend un parti singulier dans le panorama littéraire de son temps.

Documents joints